Phonak
logo

Voyageurs malentendants : trucs et astuces en train, avion et voiture

voyager avec une perte auditive

Voyager avec une perte auditive est un challenge. Voici quelques trucs et astuces pour retrouver confiance et voyager sereinement.

Déplacements en train

Lorsque je voyage en train, je compile au préalable autant d’informations que possible sur le trajet. J’aime connaître tous les arrêts prévus afin de savoir à quelle distance je me trouve de ma destination chaque fois que nous nous arrêtons. Je veille à prendre ma montre et mon téléphone portable afin de toujours garder un œil sur l’heure.

Acheter un billet de train est devenu bien plus facile depuis l’avènement des ventes en ligne. En achetant sur Internet, je m’évite le stress de ne pas comprendre ce que le vendeur me dit derrière son guichet. J’essaie donc le plus possible de commander en ligne et de retirer mon billet auprès d’un distributeur automatique à la gare.

Parfois, lorsque j’ai besoin d’aide pour un trajet un peu complexe ou pour réserver une place que le système en ligne ne propose pas, il me faut braver la file d’attente. Mon astuce, dans ce cas consiste à noter les informations que j’ai pu collecter sur les horaires et la destination sur un papier et le tendre au guichetier. Très souvent, en retour, il me fait part de ses informations par écrit. Je répète également les instructions orales afin de m’assurer de bien les avoir comprises.

Une fois, j’ai changé de train dans une gare dont les toilettes pour dames étaient équipées d’un système de sonorisation relié à une boucle à induction. La voix de l’annonceur était d’une extrême clarté. Si chaque gare en était pourvue, le stress de ne pas entendre une annonce à propos d’un changement de quai ou d’un retard serait considérablement réduit.

Déplacements en avion

Lorsque je voyage en avion et que j’ai une correspondance dans un aéroport que je ne connais pas, je m’en procure un plan à l’avance, pour avoir une idée de l’endroit où se trouvent les points d’information.

Lorsque je me rends à Los Angeles, je télécharge une carte de l’aéroport et, à mon arrivée, je sais à peu près où je dois me rendre pour trouver la salle d’embarquement et attendre mon prochain avion. Une fois, mon vol en correspondance a été retardé et j’ai dû passer une nuit à l’hôtel. Heureusement pour moi, un service de navettes avait été mis en place. Mais, problème, la chambre n’était pas pourvue d’une alarme vibrante. J’ai donc dû m’en remettre au voyant clignotant de mon téléphone mobile pour me réveiller le lendemain. Stressant mais je me suis tout de même réveillée à l’heure.

Déplacements en ferries

J’ai toujours trouvé les voyages en ferry assez simples car les instructions sont généralement très clairement écrites sur des panneaux et le personnel est aimable et nombreux. En raison du niveau sonore à bord, les employés préfèrent faire signe aux véhicules et parler ‘avec les mains’, en quelque sorte, pour indiquer aux conducteurs où garer leur véhicule. On trouve des cartes claires sur la plupart des ferries et une signalisation explicite sur toutes les installations à bord.

L’an passé, j’ai pris plaisir à voyager à bord des ferries CalMac en Écosse. J’ai pu trouver des informations très utiles sur le site web de la compagnie pour préparer mon voyage. La vidéo de sécurité à bord est également sous-titrée et traduite en langue des signes.

Déplacements en voiture

Il m’est désormais indispensable d’avoir un GPS lorsque je me rends en voiture dans un endroit que je ne connais pas — GPS que j’utilise avec plaisir sans son. Sans effort à faire pour entendre les instructions, je suis plus à l’aise pour me concentrer sur la route et l’écran.

Un autre outil que je trouve utile — si l’on a un smartphone — est ‘Share my location’. Lorsque je rends visite à un ami, je lui envoie au préalable mon emplacement — ainsi je n’ai pas à l’appeler ni à lui envoyer des messages pour le tenir informé de ma progression.

Déplacement à pied

J’apprécie beaucoup l’appli plans de mon téléphone pour trouver mon chemin à pied. Cela m’évite de demander ma route à des gens que je ne connais pas et auxquels il faudrait que j’explique que je n’entends pas bien, etc.

Déplacements en bus

Si je me rends dans un endroit que je ne connais pas, je trouve que le bus est le mode de déplacement le plus stressant car je ne sais jamais vraiment où il faut descendre. Le stress est encore plus accentué les jours de pluie ou lorsqu’il fait nuit car il est difficile de voir par les fenêtres. Bien évidemment, je demande au conducteur de me prévenir lorsque mon arrêt approche et j’essaie de m’asseoir devant afin d’espérer pouvoir l’entendre – mais, dans l’ensemble, entre la peur d’être oubliée par conducteur, celle de rater l’arrêt et l’effort requis pour essayer d’entendre le chauffeur le cas échéant, je trouve stressant de prendre le bus.

Quelles astuces utilisez-vous lorsque vous voyagez seul ?

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.