Phonak
logo

Sting : les aides auditives me font entendre « plus que je ne le veux »

sting

Sting, légende du rock, a admis être atteint de perte auditive mais ne pas aimer porter d’aides auditives.


Cet auteur-interprète de 65 ans a expliqué lors de l’émission ‘Artists Confidential’ de la radio canadienne en ligne Sirius XM, le 10 novembre dernier, qu’il n’était pas satisfait de son expérience avec les aides auditives. « J’ai essayé de porter une aide auditive mais j’entendais plus que ce que je ne le voulais ! » dit-il.

Sting, qui sort son premier album rock depuis des années, faisait la promo de ce nouveau CD, intitulé 57th & 9th, lorsqu’il a évoqué sa perte auditive. « Je suis passablement sourd et ‘quoi’ est le mot que je préfère », a-t-il commenté.

Le fait qu’il ne se dise pas assez satisfait par la technologie auditive vient peut-être de la nécessité de former à nouveau le cerveau à interpréter et hiérarchiser les sons, explique Michael Waloszek, audioprothésiste spécialiste de l’apprentissage et de la formation chez Phonak. Selon lui, « les aides auditives bousculent un peu le cerveau au début ».

« Les aides auditives bousculent un peu le cerveau au début. »

La perte auditive se met généralement en place au fil des ans alors que le changement que créent les solutions auditives est instantané. Selon les individus, le cerveau a besoin de plus ou moins de temps pour s’habituer aux sons amplifiés. Deux mois en moyenne, précise Anna Biggins, directrice principale Audiologie chez Phonak.
Lors de ce processus, il est important de travailler avec un audioprothésiste pour bénéficier de conseils et d’une technologie personnalisée, de lui indiquer les sons que vous aimez ou n’aimez pas afin qu’il ajuste parfaitement vos appareils à vos besoins.

« Malheureusement, il n’y a pas de filtre anti-n’importe quoi sur les aides auditives » plaisante-t-elle « mais pour s’y habituer, il faut commencer par les porter dans des environnements calmes et des situations confortables puis s’essayer à des environnements plus difficiles comme un restaurant bruyant. »

Lorsque l’utilisateur s’adapte à la technologie, il en découvre alors la plupart du temps tout le bénéfice.

« Cela rend la vie plus facile » conclut Michael. « Nous ne nous rendons pas compte de l’effort que cela demande d’écouter lorsque l’on présente une perte auditive. »
« Nous ne nous rendons pas compte de l’effort que cela demande d’écouter lorsque l’on présente une perte auditive. »
Sting a rejoint la liste des rockers de renom qui ont ouvertement admis leur perte auditive. Conscient de l’importance d’une audition réfléchie et de pratiques d’écoute sans danger, il est depuis plusieurs années ambassadeur de la Fondation Hear the World.
Plus tôt cette année, Brian Johnson, le chanteur du groupe AC/DC, aurait demandé à faire une pause dans la tournée par peur de devenir sourd. D’autres musiciens ont également reconnu souffrir de perte auditive induite par le bruit ou d’acouphènes en conséquence d’une exposition constante au bruit fort, comme Pete Townshend des Who, Will.i.am et Ozzy Osbourne.

Selon la Fondation Hear the World, deux minutes à 110 dB suffisent, lors d’un concert, pour provoquer des dommages auditifs.

Deux minutes à 110 dB suffisent, lors d’un concert, pour provoquer des dommages auditifs.

Alors, afin de prévenir les dommages permanents, il est important de protéger ses oreilles contre le bruit fort. Il existe divers types de bouchons d’oreille à même d’atténuer le niveau sonore qui parvient aux tympans. Certains modèles, spécifiquement conçus pour eux, peuvent être portés par les musiciens lorsqu’ils jouent.

EcouteEtMoi.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.