Phonak
logo

Conseils pour enseigner lorsqu’on présente une perte auditive

Enseigner en étant malentendant vous donne la chance d’apprendre l’empathie aux enfants et de les sensibiliser dès le plus jeune âge à la perte d’audition.

J’ai été pendant trois ans stagiaire puis enseignant en école élémentaire. Et je suis sourd. À la base, c’est le fait d’être entraîneur qui m’a orienté vers l’éducation. La directrice de l’école dans laquelle j’exerçais est venue me dire qu’elle m’avait observé avec les garçons et pensait que j’avais ce qu’il fallait pour devenir enseignant. Cela a modifié la trajectoire de mes études et, celles-ci terminées, j’ai trouvé une place dans une école spécialisée.

Si vous envisagez d’embrasser la plus noble des professions et, comme moi, êtes atteint de perte auditive, voici quelques conseils glanés lors de mes quelques années d’expérience.

Imposer des limites

Vous devez définir très tôt des limites, que vous ayez ou non un handicap. Les enfants aiment que de telles limites soient posées et cela vous évitera bien des maux de tête si vous définissez dès le départ le type de comportements que vous autorisez en classe.

En tant qu’enseignant malentendant, vous allez devoir veiller au respect des règles qui garantissent une bonne communication. Par exemple, demander aux enfants de lever la main avant de parler.

« En tant qu’enseignant malentendant, vous allez devoir veiller au respect des règles qui garantissent une bonne communication. »

Identifiez ceux qui risquent de tester ces limites et soyez ferme avec eux dès le départ. Prévenir tôt les comportements pouvant poser problème est la meilleure façon d’être sûr de ne plus avoir à vous y opposer tant que vous avez cette classe. En fait, si vous vous rappelez quand vous étiez à l’école, certains instituteurs avaient la réputation d’être stricts ou sympas ou de tout laisser passer. Les enfants vous évalueront de la même façon et les réputations peuvent coller à la peau un certain temps. Forgez-vous la réputation que vous voulez dès le départ, définissez des limites et veillez à avoir l’environnement dont vous avez besoin pour donner le meilleur aux enfants dont vous avez la charge.

Parler très ouvertement de votre perte d’audition

Les enfants sont géniaux. Ils sont curieux, ils sont indulgents et ils ne sont pas embarrassés comme les adultes lorsqu’ils sont confrontés à des personnes ayant une invalidité. Ils veulent tout savoir à ce sujet et l’acceptent dès qu’on le leur explique, d’après mon expérience. Manifestement, l’âge est un facteur clé mais dans l’ensemble, vous avez la chance incroyable, en tant qu’enseignant, de façonner de jeunes esprits. En rendant les personnes qui présentent une invalidité normales aux yeux des enfants, vous avez la possibilité de changer les comportements.

« Les enfants sont géniaux. Ils sont curieux, ils sont indulgents et ils ne sont pas embarrassés comme les adultes lorsqu’ils sont confrontés à des personnes ayant une invalidité. »

Il est également plus juste que les enfants soient en possession des meilleurs outils pour communiquer avec vous et vous permettre d’accomplir votre principale tâche.

Mais faites attention aux enfants qui vont chercher à profiter de vous ! Dans l’ensemble, si vous vous montrez ferme, juste et parvenez à faire des enfants vos alliés, ce type de comportement sera rapidement découragé, sans trop d’effort de votre part. Si néanmoins cela se produit, condamnez-le rapidement, sans aucune pitié. C’est un domaine où il faut vous montrer impitoyable, sans quoi vous vous exposez à d’autres comportements de ce type et passez à côté de la chance de donner une leçon de vie sur l’empathie à vos élèves.

A lire également : Travailler avec un enfant atteint de perte auditive

Tirer parti de votre perte d’audition

Utiliser votre handicap comme outil pédagogique pour inspirer et encourager l’empathie, de même que pour promouvoir l’apprentissage sur des sentiers qui, autrement, ne seraient pas explorés. Mais faites-le en faisant très attention aux limites. Vous êtes l’enseignant et non l’ami. Il existe de nombreuses façons d’y faire référence et de l’expliquer aux enfants selon des approches qui leur parlent.

« Utiliser votre handicap comme outil pédagogique pour inspirer et encourager l’empathie, de même que pour promouvoir l’apprentissage sur des sentiers qui, autrement, ne seraient pas explorés. »

Vous pouvez étudier les similitudes avec les TDAH, les troubles visuels et les obstacles à la mobilité. Même les enfants qui ont des blessures temporaires, comme une fracture, en tireront un enseignement en comparant et opposant votre invalidité à leurs propres situations. Ils en deviendront meilleurs pour cela. Lorsque j’enseignais, j’ai constaté que la seule chose à faire pour que les enfants réussissent, c’était de renforcer leur confiance en soi. Plus que la connaissance des sujets, plus que de parfaits plans de cours, plus que le talent ou la compétence ou autre chose, la confiance en soi chez les enfants est ce qui alimente leur envie et capacité à apprendre.

À lire également : 4 conseils aux enseignants pour aider les élèves sourds à réussir

Entretenir de bonnes relations avec vos collègues

Il va sans dire que cela devrait être le cas dans tout environnement de travail. Si vous faites partie d’une équipe avec les mêmes objectifs finaux, certaines raisons vous poussent néanmoins à le faire en tant qu’enseignant sourd ou malentendant.

Tandis que vous découvrez l’environnement d’une classe, acceptez tout conseil, soutien et suggestion prodigués par ceux qui sont déjà passés par là. Veillez à ce que la direction sache quels sont vos besoins en termes d’assistance, que ce soit au niveau des équipements pour la salle de cours comme le système Roger Inspiro ou en matière de soutien lors de problèmes disciplinaires. Veillez également à régulièrement et efficacement communiquer avec votre direction.

S’assurer de la participation des parents

Une éducation efficace implique les parents, les enseignants et les élèves. Si vous travaillez ensemble en tant qu’équipe, vous offrez aux enfants les meilleures chances de réussite possibles. Assurez-vous de bâtir de solides relations professionnelles et de travail avec les parents de vos élèves et donnez-leur toutes les informations dont ils ont besoin pour travailler avec vous.

Si les parents vous posent des questions et remettent en cause votre capacité à travailler en raison de votre handicap, il est alors également important de s’assurer de la participation de la direction. Si le cas se présente, gérez la situation avec tact et calme ! La plupart du temps, tout n’est qu’affaire de méconnaissance de leur part. Considérez cela comme un moment riche d’enseignements pour vous comme pour eux, travaillez dur et faites vos preuves.  Préjugés et discrimination seront toujours là mais c’est la manière dont nous choisissons de les gérer qui nous définit.

« Préjugés et discrimination seront toujours là mais c’est la manière dont nous choisissons de les gérer qui nous définit. »

Bonne chance dans votre parcours d’enseignant ! Une carrière qui demande une grande force de caractère mais qui laisse une impression durable sur le monde.

Quels conseils avez-vous pour enseigner avec une perte auditive ? Faites-nous en part en commentaires !

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.