Phonak
logo

Comment mes aides auditives m’ont redonné de l’énergie au quotidien

énergie

« Ma perte d’audition ne doit pas limiter ma vie ».
Tels sont les mots de Linda Almqvist, 41 ans, qui travaille comme monitrice d’auto-école dans un centre de formation à Halmstad, en Suède. Une vie et une énergie qu’elle a pleinement retrouvée lorsqu’elle a eu accès aux bonnes aides auditives.

« Un large éventail d’aides auditives et accessoires qui facilitent la vie des personnes malentendantes est aujourd’hui disponible », ajoute-t-elle. Linda parle en connaissance de cause. Elle présente une perte auditive unilatérale de l’oreille gauche et sait quelle énergie il faut pour se concentrer sur ce que disent les autres.

Sa perte d’audition a été décelée alors qu’elle avait 6 ans. C’était en 1983.

« J’aurais aimé que les solutions dont nous bénéficions aujourd’hui aient été proposées à l’époque. Mais, en 1983, peu de choses étaient disponibles, » se souvient-elle. Lorsque le diagnostic est tombé, elle a rencontré un enseignant pour sourds et malentendants et a bénéficié d’une aide supplémentaire à l’école. Elle a très vite appris à lire sur les lèvres et elle essayait systématiquement de s’asseoir là où, dans la classe, elle était sûre de pouvoir entendre ce que disait l’enseignant.

« Tout ce qu’il me restait à faire, c’était m’accrocher et faire du mieux que je pouvais », confie-t-elle.

Finalement une solution

Linda a commencé à travailler comme monitrice d’auto-école en 2009 et s’est rapidement rendu compte que sa perte auditive était un problème récurrent lors des leçons de conduite. Cela lui demandait trop d’effort pour entendre l’apprenti conducteur côté gauche, le bruit du moteur qu’elle entendait dans l’oreille droite couvrant généralement sa voix.

« J’ai résolu le problème en m’asseyant de travers sur le siège, tournée vers le conducteur, ce qui a rapidement entraîné des douleurs cervicales, » explique Linda. S’appliquer à entendre ce que son élève disait tout en se concentrant en même temps sur la circulation lui demandait beaucoup.

« Travailler me prenait beaucoup d’énergie. Cela se remarquait lorsque je rentrais à la maison, » se rappelle-t-elle. « Il m’arrivait souvent de m’endormir sur le canapé dès huit heures du soir. » 

Puis Linda a pris un congé parental pendant quelques années. Les difficultés de son travail sont un peu passées à l’arrière-plan. Elles ont fait un retour en force lorsque Linda a repris le travail. Très vite, les douleurs cervicales sont revenues. 

Et puis la solution est arrivée de manière inattendue, lors d’une leçon de conduite avec une élève, elle aussi malentendante. La jeune femme lui a parlé des aides auditives qu’elle utilisait pour enseigner. « Une vraie prise de conscience pour moi », avoue Linda. Lorsqu’elle m’a dit à quel point elles l’aidaient à être efficace toute une journée, je me suis dit qu’il devait y avoir également une solution pour moi. »

La rencontre avec Phonak

Linda a contacté un centre d’audition à Halmstad qui l’a renvoyée vers Phonak et un rendez-vous a été programmé. Lors de ce rendez-vous, elle a essayé diverses aides auditives et accessoires. Notamment Roger Pen et Roger Table Mic, qu’elle a pu essayer gratuitement pendant deux mois.

« J’ai eu le temps de vraiment évaluer ce qu’ils pouvaient m’apporter spécifiquement », explique-t-elle. « J’ai également reçu de nombreux conseils et suggestions sur les différentes manières d’utiliser ces aides auditives selon les environnements. Des conseils dont je continue à bénéficier. »

Aujourd’hui, Linda utilise à la fois le Roger Pen et le Roger Table Mic. Et elle en est très satisfaite.

« Dans la voiture, j’utilise Roger Pen, que j’accroche juste sous le volant afin de pouvoir entendre clairement ce que disent mes élèves », dit-elle. « Et en cours, j’utilise Roger Table Mic, que je peux associer à Roger Pen pour amplifier encore les sons, si nécessaire. »

Beaucoup de personnes sont curieuses à propos de ses aides auditives. Et la plupart très étonnées de ce que la technologie est aujourd’hui capable d’apporter. Une technologie qui a facilité les conditions de travail de Linda – ce qu’elle a clairement remarqué. « J’ai beaucoup plus d’énergie pour faire d’autres choses lorsque je rentre à la maison après une journée de travail. »

À lire également : Mon expérience avec Roger Table Mic

Encore quelques difficultés

Bien sûr, il reste encore quelques problèmes à résoudre au quotidien lorsque l’on n’entend pas bien.

« Certes, ils sont là mais ils sont généralement plus faciles à surmonter » se réjouit-elle. « Lorsque je sors prendre un café, par exemple, j’essaie de trouver un endroit calme où il y a des tables un peu à l’écart. Ainsi, je peux plus aisément suivre la conversation. »

Autre difficulté, Linda n’a pas ce que l’on appelle d’ouïe directionnelle. « Je ne perçois tout simplement pas d’où provient le son, ce qui peut être problématique, » commente-t-elle. « Mais mes enfants ont appris que lorsqu’ils m’appellent, ils doivent également me dire où ils sont. »

Demander de l’aide

« J’essaie toujours de voir le bon côté des choses, » précise Linda, en expliquant que ses propres difficultés lui ont permis de mieux comprendre les autres dans les situations difficiles.

« L’école n’a pas été une période simple et je sais à quel point cela peut être difficile, » dit-elle. « Pouvoir comprendre et faire preuve d’empathie avec mes élèves – je le dois à ma perte d’audition. »

Linda espère que tous ceux qui se retrouvent dans une situation comparable à la sienne quelques années en arrière se font aider. Elle est extrêmement reconnaissante et heureuse d’avoir été conseillée sur les aides auditives qu’elle utilise aujourd’hui. Des informations et une expérience qu’elle souhaite partager avec les autres.

« Nous avons la chance de pouvoir bénéficier de nombreux modèles d’appareils auditifs mais aussi d’une aide précieuse. Votre perte d’audition ne doit pas vous limiter, ni dans votre travail ni dans vos loisirs, » conclut Linda avant de filer vers sa nouvelle leçon de conduite.

 

 

Mots-clefs : , , ,

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.