Phonak
logo

7 avantages qu’offre la perte auditive en voyage

Ayant voyagé ces derniers mois, je me suis rendu compte que courir le monde alors qu’on n’entend pas bien pouvait présenter certains avantages. Que je ne considérais pas comme tels ou n’acceptais pas, jusqu’à ce que je passe un certain temps hors de ma zone de confort.

J’ai très souvent considéré ces ‘atouts’ comme quelque chose qui me distinguait encore plus, jusqu’à cette révélation me faisant comprendre que je devais être fière de ces avantages, même si je n’en ai pas nécessairement besoin. Malentendants vivant dans un monde majoritairement entendant, nous avons déjà de nombreuses batailles à mener, nous méritons de récolter les fruits de notre singularité. Voici donc une petite liste de ce que j’apprécie particulièrement lorsque je voyage alors que je suis malentendante.

1) Pouvoir dormir partout, à tout moment

C’est probablement l’avantage dont mes compagnons de voyage entendants sont le plus jaloux. Par exemple, nos logements à Buenos Aires sont proches d’un night-club et les Argentins aiment faire la fête jusqu’à 7 heures du matin. Il suffit que je retire mes aides auditives et je pars pour une bonne nuit de sommeil, sans bruit. Ce qui n’est pas le cas de mes voisins !

2) Embarquement prioritaire

Je ne savais pas que je pouvais profiter de cette option il y a quelques mois encore ! J’ai décidé d’essayer un jour de paresse, craignant de surcroît de ne pas avoir de place dans le compartiment à bagages pour mon sac-cabine. Normalement, il faut informer la compagnie aérienne lors de la réservation pour toute demande spécifique ou aide requise. Là, j’ai simplement demandé à passer en priorité à la porte d’embarquement. Jusqu’à présent, cela n’a pas posé de problème. Je dis juste à l’hôtesse que je suis malentendante et le tour est joué. Je ne fais pas la queue. Je ne le fais pas souvent car j’ai mauvaise conscience mais j’aime bien savoir que c’est une possibilité qui s’offre à moi. Cela peut de plus être pratique dans la mesure où nous pouvons parfois ne pas entendre le dernier appel ou autre annonce justement parce que nous n’entendons pas.

3) Savoir être patient lorsqu’on communique

J’y ai déjà fait allusion dans un précédent article et je pense que cela vaut la peine qu’on le redise. Je trouve que les gens se montrent généralement mieux disposés à l’égard de ceux qui se montrent patients et compréhensifs qu’envers ceux qui ne le sont pas.

À lire également : Voyageurs malentendants : trucs et astuces en train, avion et voiture

Nous, malentendants, sommes souvent mal compris. Parce que nous sommes régulièrement confrontés aux incompréhensions, je pense que nous avons plus de souplesse lorsqu’il est question de voyages et de difficultés de communication que cela peut engendrer. Nous sommes habitués à trouver des variantes pour faire passer nos messages, ce n’est donc pas une épreuve supplémentaire, comme cela peut l’être pour les normo-entendants. Par exemple, à Taipei, je me souviens avoir essayé de discuter avec une dame qui travaillait dans un « 7-Eleven ». Elle ne connaissait qu’une phrase en anglais « Comment allez-vous ? ». Je lui ai répondu et posé la même question en retour. Elle n’avait aucune idée de ce que je pouvais dire. Peu importe, le fait de ne pas pouvoir nous comprendre nous a fait rire. À partir de ce jour, chaque fois que je la croisais dans le supermarché, elle me souriait. Je suis sûre que certains clients avec lesquels elle peut communiquer ne reçoivent pas la même marque de sympathie. Se montrer tout simplement aimable et compréhensif peut faire beaucoup.

« Parce que nous sommes régulièrement confrontés aux incompréhensions, je pense que nous avons plus de souplesse lorsqu’il est question de voyages et de difficultés de communication que cela peut engendrer. »

4) Être rapidement abandonné par les marchands ambulants et autres vendeurs

C’est probablement l’avantage que j’apprécie le plus et dont je profite pleinement. Il y a toujours des gens dans la rue qui essaient de vous vendre quelque chose et, souvent, ils ne lâchent pas l’affaire tant que vous ne capitulez pas. Je sais qu’ils ne sont pas méchants mais je n’aime pas être embêtée pour acheter quelque chose. En règle générale, je les ignore ou je montre mes aides auditives et leur fais plus ou moins comprendre que « Je n’entends pas ». La langue des signes est pratique dans ce cas. La plupart du temps, ils passent leur chemin. Certains sont plus coriaces. Dans ces cas-là, je poursuis tout simplement le mien !

5) Avoir une excuse légitime si vous omettez certains détails

Il arrive souvent, en voyage, qu’on oublie certaines informations, que ce soit à l’aéroport, à l’hôtel ou dans le taxi. Cela peut contrarier ou frustrer nos interlocuteurs mais, en cas d’oubli, nous avons une raison légitime. Il m’arrive de jouer un peu trop souvent cette carte lorsque je ne fais pas du tout attention. J’avoue ! Mais généralement, lorsque je fais attention et que je passe à côté d’une explication, je fais savoir à mes interlocuteurs que je suis malentendante. Ils se montrent alors généralement accommodants ; parfois un peu trop mais je ne me vois pas refuser l’escorte proposée. Cela me donne l’impression d’être une grande dame !

6) Lire sur les lèvres pour prendre part à une conversation

Je trouve que la lecture labiale, compétence acquise grâce à ma perte d’audition, est particulièrement utile en voyage. Je m’en sers lorsque je veux prendre part à une conversation ou si je n’ai plus assez d’énergie pour faire l’effort d’écouter. Je suis passée maître dans l’art d’être indirectement impliquée dans une conversation avec des personnes qui se trouvent à l’autre bout de la pièce. Et si vous voulez mon avis, je suis gagnante sur toute la ligne. J’ai tous les détails croustillants de l’échange sans avoir à y contribuer verbalement.

7) Utiliser son téléphone pour communiquer sans déplaire à qui que ce soit

Bien que nous vivions dans un monde protechnologique, il y a encore des pays où être constamment sur son téléphone est jugé impoli. Comme nous, malentendants, sommes nombreux à utiliser nos téléphones pour communiquer (en tapant nos questions et en les montrant dans la mesure où nous avons du mal à échanger verbalement), nous avons un léger avantage sur cette ‘règle’. Personnellement, je n’aime pas en abuser car je préfère m’imprégner de ce qui m’entoure mais j’aime savoir que je peux trouver du réconfort dans mon téléphone si je n’ai pas envie de m’impliquer.

Alors que nous devons prendre en compte de nombreuses choses lorsque nous voyageons, le fait de mal entendre offre certains avantages dans ces moments-là. Je commence tout juste à m’y habituer et je sais que je vais en découvrir d’autres tandis que je continue à m’adapter à ma vie de ‘nomade’.

Selon vous, quels avantages vous apporte votre perte auditive en voyage ? Faites-nous en part en commentaires !

Facebook Comments

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.