Phonak
logo

5 conseils pour aider votre petit bout, sourd ou malentendant, à communiquer

enfants

Comme disait la chanson de Jordy : ‘Dur, dur d’être un bébé’… Pleurs, colères et frustrations sont courants mais cela peut être encore plus difficile pour les enfants en bas âge sourds et malentendants et leurs parents.

Tandis que votre enfant développe sa compréhension du monde, il lui faut aussi s’habituer à ses aides auditives ou implants cochléaires. On peut donc aisément comprendre qu’il soit de temps à autre frustré lorsqu’il essaie de communiquer. Par chance, j’ai découvert comment aider mon bout de chou à franchir cette étape.

Être compréhensif

Essayez de manifester de l’empathie pour votre enfant lorsqu’il est frustré. Cela peut être vraiment difficile lorsqu’il entre dans une vraie crise de colère mais essayez de la tuer dans l’œuf dès que vous voyez qu’il commence à s’énerver. Mettez-vous à sa hauteur et parlez-lui, dites-lui que vous comprenez pourquoi il se sent ainsi.

Un discours clair, simple

Bon nombre d’enfants sourds sont frustrés de ne pas comprendre ce qu’il se dit. L’enfant peut avoir du mal à entendre dans le bruit ambiant ou lorsque plusieurs personnes parlent. Essayez d’employer un langage simple compréhensible par votre enfant jusqu’à ce que son vocabulaire s’enrichisse. Si vous voyez qu’il est en difficulté dans un environnement bruyant, essayez de l’emmener dans un espace plus calme ou de baisser le volume de ce qui fait du bruit.

Un biberon apaisant

J’ai récemment trouvé cette idée géniale sur Pinterest et je l’adore : trouver quelque chose d’apaisant que vous pouvez donner ou placer près de votre enfant lorsqu’il a besoin d’un peu de temps.

Un discours social

Il est important d’apprendre à votre enfant les rudiments du langage social dès que possible. Bon nombre des frustrations auxquelles nous sommes confrontés surviennent lors de rencontres ou moments de jeu avec d’autres enfants. Des phrases comme « Je m’appelle… », « Je peux jouer ? » et « Bonjour/Au revoir » sont particulièrement utiles. Il est également bon d’apprendre les mots « partager », « non » et « il est temps d’y aller » ainsi que leur signification.

Prendre des notes

Si votre enfant se montre chaque fois frustré et en colère dans une même situation, notez-le et réfléchissez à un moyen d’y remédier. Par exemple, s’il est contrarié de devoir partager un jouet alors qu’il ne veut pas, travaillez ce scénario à la maison. Travaillez sur le mot « partager », apprenez-le en langue des signes, faites en sorte que partager un jouet avec papa ou maman soit amusant et gratifiant et cela deviendra plus facile en public.

Et vous, comment gérez-vous les colères et frustrations de votre enfant sourd ou malentendant ? Partagez vos expériences en commentaires !

Facebook Comments

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.