Phonak
logo

4 conseils aux enseignants pour aider les élèves sourds à réussir

enseignants

Je tenais à remercier ma prof d’anglais de première, pour sa compréhension, sa bienveillance et son aide. Bien que nous n’ayons passé qu’une année ensemble, elle a toujours veillé à mon confort, ne considérant jamais mes besoins particuliers comme une perte de temps.

J’étais la seule étudiante malentendante qu’elle avait. S’il nous arrivait de regarder une vidéo non sous-titrée en classe, elle s’assurait toujours que j’avais compris. Elle me laissait exprimer ce que je pensais de la condition des sourds/malentendants dans la société moderne.
Et son cours était extra ! J’ai rarement eu des cours d’anglais aussi ouverts et propices à la discussion. Encore une fois merci à celle qui me permet d’adresser ces quelques conseils à tous les enseignants dévoués qui souhaitent aider leurs élèves sourds ou malentendants à réussir. Sachez également que des solutions existent aussi pour la compréhension en classe.

4 conseils aux enseignants pour aider les élèves sourds ou malentendants à réussir.

  1. Discussions en classe

Pour animer une discussion en classe, faites asseoir tout le monde en cercle, si cela est possible. Nous pouvons ainsi lire sur les lèvres et avoir une chance de mieux comprendre nos camarades. Il n’en reste pas moins qu’il nous est parfois difficile de suivre la conversation. N’oubliez pas que, souvent, nous ne parlons pas non pas parce que nous ne le voulons pas, mais simplement parce que avons du mal à suivre.

  1. Cours

Placez-vous de façon à ce que votre élève puisse vous voir, le plus souvent possible face à lui. Cela devient compliqué pour lui lorsque vous parlez dans son dos. Pour ma part, je n’ai pas nécessairement besoin d’être assise devant pour mieux comprendre mais d’être bien placée afin de pouvoir aisément lire sur les lèvres. Cette appréciation est subjective, c’est à l’élève de trouver, avec l’enseignant, ce qui lui convient le mieux.

  1. Films et vidéos

Pensez aux sous-titres ! C’est aussi simple que ça. Je remercie tous les profs qui y ont pensé à les mettre chaque fois que nous regardions une vidéo, sans que je le leur rappelle. Bien sûr, cela n’est pas toujours possible, j’en suis consciente ! Dans ce cas, il peut être utile d’obtenir une transcription dactylographiée de la vidéo ou de permettre à l’élève de travailler avec un camarade entendant pour la prise de note, par exemple.

  1. Communication

Bien que cela soit généralement à l’initiative de l’élève, un petit coup de pouce de la part des enseignants ne fait pas de mal ! Si un élève malentendant semble avoir du mal ou laisse transparaître un certain désintérêt en cours, parlez-lui. Voyez quels peuvent être ses problèmes et essayez de les résoudre avec lui.

Enfin, voilà ce que je faisais en classe lorsque je commençais à décrocher : je rêvassais, je ne prenais pas de note, je ne participais pas aux discussions, je ne posais pas de questions.

Merci, chers profs ! Merci pour votre travail et votre dévouement. Votre influence est souvent déterminante dans le parcours de nombreux élèves.

Tu es sourd(e) ou malentendant(e) et tu es au lycée ? Tu as d’autres conseils à donner ? Vous êtes enseignant(e) ? Quelles méthodes d’apprentissage trouvez-vous efficaces avec vos élèves malentendants ? N’hésitez pas à les partager en commentaires !

Mots-clefs : , ,

© 2017 Phonak AG. tous droits réservés.